Aller au contenu principal

Du rapport de la CIASE au Synode sur la Synodalité, nous (re) découvrons les vertus de l’écoute. Il ne s’agit pas seulement d’entendre mais bien d’écouter en toute humilité ce que l’autre veut me dire, d’accueillir sa parole pour pouvoir entrer en relation, faire route, avec lui.

Savoir écouter ne va pas de soi, c’est même l’une des choses les plus difficiles qui soit. 
Complémentaire de la parole, l’écoute active consiste à faire une place à l’autre, lui permettre d’exister.


« Nous avons besoin de nous exercer à l’art de l’écoute, qui est plus que le fait d’entendre. Dans la communication avec l’autre, la première chose est la capacité du cœur qui rend possible la proximité, sans laquelle il n’existe pas une véritable rencontre spirituelle. L’écoute nous aide à découvrir le geste et la parole opportune qui nous secouent de la tranquille condition de spectateurs. » La Joie de l’Evangile §171, Pape François.

De très nombreuses formations à l’écoute sont proposées un peu partout, en particulier pour ceux qui accompagnent ou accueillent des personnes. Nous avons sélectionné celles qui sont faites au CETAD.

Les Ateliers de la foi avec le CETAD

Les « Ateliers de la foi » font de l’écoute et l’accueil de la parole de l’autre un des éléments clefs du travail de réflexion proposé sur un thème donné ;  cette année, le thème est « Renaître ». Le bénéfice des échanges en groupe repose sur quelques règles simples, telles que :
• Prendre le temps de s'écouter, même si on croit se connaître déjà les uns les autres
• Prendre au sérieux la parole de chacun
• Accepter les désaccords non comme une malheureuse fatalité, mais comme une manifestation de respect mutuel.


Pour plus d’informations sur les Ateliers de la foi.
 

 

Crédit photo
pexels-andrea-piacquadio
Image
The website encountered an unexpected error. Please try again later.