Aller au contenu principal

Commentaires

Posté par Roselyne

mar 27/02/2024 - 13:13

Permalien

Vous avez raison, le récit ne nous dit pas qui "pousse ce cri".
Je pense que nous pouvons exploiter deux pistes pour avancer :
Je rappelle d'abord qu'en Genèse 4, Dieu dit à Caïn que "le sang de  son frère crie vers lui" (Genèse 4, 10).
Plus loin, dans le livre de l'Exode, on lit que Dieu entend (finit par entendre) les gémissements des enfants d'Israël qui crient du fond de leur esclavage, "Dieu entendit leur plainte" (Exode 2, 23-24). C'est donc un cri de souffrance et de détresse.
Des villes Sodome et Gomorrhe, on a appris qu'y habitaient des "scélérats qui péchaient gravement contre le Seigneur" (Genèse 13, 12-13), et on voit au chapitre 19 que les gens de Sodome s'apprêtent à violenter les étrangers que Loth a reçus. Lorsqu'il y a violence et viol, il y a nécessairement des victimes. Est-ce la plainte et les cris des victimes qui sont montés vers Dieu ?

On peut penser aussi qu'il y a des violences et des cruautés, des excès du mal, qui sont tellement intolérables que "cela crie vers DIeu"... Dieu ne peut pas supporter une telle destruction de l'humanité qu'il aime.
De toute façon, c'est le fait d'abîmer l'être humain qui "crie vers Dieu" !

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.