Aller au contenu principal

Commentaires

Posté par Roselyne

dim 21/04/2024 - 12:24

Permalien

Vous posez la question très importante de la différence entre obéissance et soumission. Elle est capitale, car les habitudes chrétiennes (mais pas la tradition) les ont très volontiers confondues.
Or, si la soumission suppose d'obtempérer sans discuter, l'obéissance signifie d'abord étymologiquement, en grec, latin et français : écouter en se mettant sous (en face de, en latin : ob-audire). Et répondre ! évidemment. Ainsi Marie n'obtempère pas, mais répond à l'ange : "Comment se fera-t-il... ?). Ecouter n'est pas se soumettre, c'est accepter d'envisager le point de vue de l'autre... et ne pas projeter son propre fantasme sur lui.
Or, la lecture de la Genèse nous a montré et nous montre à quel point Abram/Abraham (et Saraï/Sarah) a projeté sur Dieu sa propre idée fantasmée du divin, jusqu'à considérer que Dieu pouvait lui demander d'offrir son fils.... Les traditions en ont fait un modèle de soumission et de renoncement, mais elles n'ont pas lu le texte jusqu'au bout ! A un moment donné, le Seigneur intervient et arrête le bras meurtrier d'Abraham. Ce n'est pas cela que le Seigneur demandait...
Je suis en désaccord complet avec votre affirmation : Dieu dit, et cela ne se discute pas ! Le récit de la création est justement là pour montrer que Dieu cherche des partenaires pour discuter.... Depuis le commencement qu'il met en route justement pour cela !

Et Caïn le premier refuse la discussion et le conseil de Dieu : "suis-je le gardien de mon frère ?".
Dieu ne lui impose rien, au  contraire il le sauve de la vendetta immédiate...

On pourrait continuer, en lisant de près les vocations des prophètes, et la vie de Jésus....

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.