Aller au contenu principal

Commentaires

Posté par Roselyne

lun 29/01/2024 - 18:09

Permalien

Un peuple élu ? Ceux qui se réclament d'Isaac ? Ceux qui se réclament d'Ismaël ?
Et les chrétiens n'ont pas manqué de reprendre et de s'appliquer le terme : en 1 Pierre 2, 9 , citant Exode 19, 5-6 et surtout Isaïe 43, 21 : "vous êtes un groupe choisi, un sacerdoce royale, un peuple saint" !
Il me semble qu'on comprend mal l'expression si on y voit un privilège.
Une chose est indiscutable : c'est lsraël qui, le premier, a fait connaître à tous les autres, le Dieu unique, qui offre aux humains son alliance (alliance avec Noé, l'arc-en ciel) ; alliance d'abord avec Abraham, qui sera reconnu comme "le père des croyants" !
Et nul ne peut enlever au judaïsme cette antériorité, cette élection première et cette affirmation d'être le peuple chargé par Dieu de faire connaître son alliance et sa bénédiction à toutes les nations.
Et cette élection n'est pas un privilège, c'est une responsabilité, et un poids lourd à porter dans l'histoire, ô combien :

Qu'après les Juifs, les chrétiens d'abord, les musulmans ensuite aient compris la proposition de Dieu comme une nouvelle alliance, une promesse qui s'étend au-delà des limites d'Israël, c'est un fait. Et nul ne peut empêcher Dieu de rassembler aussi autrement, d'autres groupes humains, dont les chrétiens, dont les musulmans. Et peut-être d'autres peuples dans d'autres expressions religieuses...
Mais ceux-là n'ont pas le droit de prétendre se substituer à Israël jusque dans le coeur de Dieu (c'est impensable !). Et l'idée de substitution ou de remplacement a été dans l'histoire une idée mortifère et dévastatrice.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.