Aller au contenu principal

Commentaires

Posté par Roselyne

lun 18/12/2023 - 17:34

Permalien


Au chapitre 6, vous l’avez senti, je reste un peu perplexe devant le « père élevé », qui bloque l’avenir. Par contre, je suis entièrement d’accord avec la lecture d’ El Shaddaï, comme celui qui dit : « assez » et se limite lui-même, il arrive à la LXX de traduire par ho hikanos !
Oui, vous avez mille fois raison, il s’agit des « faces » de Dieu (et presque des « facettes » selon les livres de la Bible).
Enfin merci de votre analyse serrée du nom Saraï  comme pluriel masculin. Mon interrogation portait plutôt sur le fait que cela rendait Saraï dépendante des « mâles » de la famille ou du clan…
Continuons à lire et à échanger !

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.