Aller au contenu principal

Commentaires

Posté par Roselyne

mar 16/04/2024 - 14:22

Permalien

Entre les réalités d'aujourd'hui et le texte biblique, la distance est bien entendu immense. De plus vous savez que les textes bibliques méditent et écrivent l'histoire de façon très symbolique et signifiante pour leur propre moment d'écriture. Ainsi les descendants d'Ismaël sont au nombre de 12 tribus correspondant aux 12 tribus de Jacob (25, 12-18), avec une volonté de reconnaissance égalitaire assez stupéfiante.
Néanmoins ils nous offrent de nombreuses indications de façon oblique : ce sont des tribus nomades, souvent belliqueuses (16, 12), vivant surtout dans le désert de Parân, au sud d'Israël, et proches de l'Egypte (21, 20).
Les annales néo-assyrienne au 8ème s. av. J.C. mentionnent des tribus arabes confédérées, du nom de Shumu'iL, proche de iShma'el. Elles ont donc bien le même Dieu El/Il qu'Israël. On en retrouve aussi dans les textes post-exiliques, désignant des tribus arabes au nord de l'Arabie.  

Oui, Abraham est considéré par le Coran comme "le père et le guide des Musulmans", il est aussi nommé "l"ami intime de Dieu".
 Il est fréquemment cité et juive et le Coran souligne le mérite d’Abraham du fait des épreuves qu’il a traversées : « Lorsque son Seigneur éprouva Abraham par certains ordres, et qu’Abraham les eut accomplis, Dieu dit : « Je vais faire de toi un guide pour les hommes » (Le Coran, sourate II La vache, 124).
La soumission lors de la demande par Dieu du sacrifice de son fils en fait un modèle d'obéissance (l'Islam signifie la "soumission"), Ismaël n'est pas nommé, mais la tradition musulmane a retenu Ismaël comme fils d'Abraham et ancêtre du monde arabe, notamment de la lignée du prophète Mahomet.

 

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.