Vous êtes ici

eucharistie

Réflexion sur le partage du pain et du vin en mémoire de Jésus

administration_ccbf : 10 Avril 2019

Les repas partagés rythment la vie des hommes, en particulier lorsque ils sont l’occasion de célébrer les événements heureux ou malheureux de la vie, naissance, mariage, obsèques, guérison, succès aux examens, etc. En ces occasions le simple besoin vital de manger devient proprement humain par la parole, le partage et souvent les rites qui l’accompagnent. Entourés de ceux que nous aimons, et parfois au-delà, ces haltes nécessaires tissent les liens entre nous et donnent du sens à nos vies.

Or nous constatons que l’Évangile est lui aussi imprégné de scènes de rencontres et de repas. Nous y découvrons que non seulement Jésus se laisse volontiers inviter à la table de ses contemporains, mais il n’hésite pas aussi à prendre l’initiative de s’inviter à la table des hommes et des femmes qu’il rencontre. Ainsi le premier signe de l’Évangile de Jean, le repas de Cana (Jean 2), donne son sens à tout l’Évangile et à la présence de Jésus parmi nous : le Christ n’est pas seulement l’envoyé de Dieu, il vient célébrer une alliance d’amour, il épouse l’humanité. Le repas de Cana inaugure le repas de ses noces avec nous.

Pages