Vous êtes ici

« Bon Livre » 2020 n°4,Ivan Jablonska, Des hommes justes

Pierre-Michel ROBERT
Ivan Jablonska, Des hommes justes


Prix littéraire de la Conférence : « Bon Livre » n°4, 2020

Cette « Note de lecture » vous invite à vous procurer l’ouvrage, à le lire, afin de pouvoir voter pour le livre de votre choix, parmi les « bons livres » proposés par la Conférence.

Ivan Jablonska, Des hommes justes. Du patriarcat aux nouvelles masculinités
Éditions du Seuil– aout 2019 – 442 pages – 22€

Jablonka ne cache pas qu’avec son épouse et trois filles, il avait un intérêt personnel à explorer, en face du mouvement féministe et en compagnonnage avec lui, le sujet du patriarcat et des masculinités toxiques voire criminelles. Son livre a pour lui valeur d’intervention sociologique dans un champ politique au fond assez vaste qui se préoccuperait de la situation des femmes mais aussi de l’émergence et de la formation de ce qu’il nomme les hommes justes. L’homme juste, le mec bien, ne l’est pas comme un type-idéal, figé : c’est l’homme qui se préoccupe en permanence de la justesse de son comportement dans la vie courante vis-à-vis des femmes, qu’il s’agisse de la séduction, de la galanterie, dans son couple, au travail, etc. C’est un homme qui s’ajuste pourrait-on dire. Au niveau sociétal, c’est encore un homme en construction, mais ce n’est plus tout à fait une utopie veut croire Jablonka qui lance ce pavé de quelque 430 pages pour contribuer à son avènement. Ce livre est évidemment le livre d’un historien, documenté, qui fait un état de la question très complet, historique donc, de longue période, mais aussi sociologique, juridique, par grandes aires civilisationnelles, etc. de la question féminine et de la question masculine.

Le livre explore les failles du masculin contemporaines qui ont conduit à la réaction masculiniste, récupérée par les Églises dans une perspective de reconquête et de lutte contre la féminisation des sociétés. C’est dans une quatrième et dernière partie qu’il énonce les conditions d’avènement d’une nouvelle justice de genre, grâce à des formes nouvelles de masculinité : de non-domination, de respect, d’égalité, qui devraient, à terme, parvenir à dérégler le patriarcat. C’est aussi aux hommes d’y contribuer et Jablonka les y appelle avec ce livre-manifeste.


Pierre-Michel Robert

Rubrique du site: 
Les actualitésAnnée 2020. Le livre du mois
Ajouter un commentaire