Vous êtes ici

« Bon Livre » 2019 n°8, Tania de Montaigne, L’assignation – Les noirs n’existent pas

Loup MONNOT DES ANGLES
L’assignation


Prix littéraire de la Conférence : « Bon Livre » n°8, 2019

Cette « Note de lecture » vous invite à vous procurer l’ouvrage, à le lire, afin de pouvoir voter pour le livre de votre choix, parmi les « bons livres » proposés par la Conférence.

Tania de Montaigne, L’assignation – Les noirs n’existent pas
Éditions Grasset – avril 2018 – 96 pages – 13 €. 

L’auteure de ce livre est Tania de Montaigne, journaliste et romancière. Elle est issue d’une famille noire qui vit en France depuis quatre générations. Elle commence son ouvrage en se posant cette question : qu’est-ce qu’une Noire ? et en ajoutant : « j’essaie de me souvenir du temps où je n’étais pas Noire, mais seulement noire sans majuscule, ce temps où noire était un adjectif, pas un nom, une couleur. » Puis elle passe en revue ses souvenirs de petite fille avec la cité, les copains, les colos, le bac, la prépa, les concours et les premiers chagrins d’amour ! Dans beaucoup de ces images, elle est déjà Noire, avec un nom de Blanc qui a suscité bien des questions tout au long de son existence : un prénom russe et un nom de Blanc rendu célèbre par un philosophe bordelais… Pourtant, c’est son vrai nom et bien le seul !

Pour beaucoup de gens, le monde se compose de populations de différentes couleurs, avec des hiérarchies et des particularités entre ces couleurs. Chaque personne est déterminée par sa couleur et non pas par l’endroit où elle vit, la langue qu’elle parle ou l’histoire qui l’a construite. Avec la Race, s’invente l’idée qu’en regardant quelqu’un on sait immédiatement d’où il vient et qui il est. Et bien sûr, le jaune c’est la Chine et le noir c’est l’Afrique, même si elle comprend plus de cinquante pays avec leur propre culture et leur histoire. Origine est le nouveau mot pour dire Race et c’est un rappel à l’ordre et un moyen de remettre chacun à sa place. Et l’auteure rappelle que si elle n’est pas blanche, elle est forcément d’ailleurs, ce qui lui est bien souvent demandé : de quelle Origine es-tu ?

Et elle part en guerre contre les préjugés et les stéréotypes : un Noir, c’est un africain qui court vite, rit fort, nage mal, chante bien et aussi… possède un gros sexe ! De même, on parle souvent de « musique noire » mais jamais de musique blanche. Est-ce normal ? Alors, de la même façon qu’à un certain âge on cesse de croire au Père Noël, nous sommes incités à faire face à un nouveau défi : cesser de croire que les Noirs et tous les êtres en majuscules existent. En refermant ce livre, chacun peut se poser cette question : suis-je vraiment sûr que dans ma vie ne subsistent pas quelques relents de racisme ?
 

Loup Monnot des Angles

Rubrique du site: 
Les actualitésAnnée 2019. Le livre du mois
Ajouter un commentaire