Vous êtes ici

L’Esprit appartient à tous

José Antonio PAGOLA
île dans la mer
île dans la mer © Pixabay - Domaine public

Dimanche 9 juin 2019 – Pentecôte – Jn 14, 15-16.23b-26
Notre vie est faite d’expériences multiples. Joies et déceptions, réussites et échecs, ombres et lumières constituent la trame de notre quotidien en nous remplissant de vie ou en accablant notre cœur. Mais souvent, nous sommes incapables de percevoir tout ce que nous portons en nous-mêmes. Ce que nous arrivons à saisir avec notre conscience n’est qu’une petite île dans la mer beaucoup plus vaste et profonde de notre vie. Parfois, même le plus essentiel et décisif nous échappe.

Dans son précieux livre Expérience spirituelle, K. Rahner nous a rappelé avec vigueur cette « expérience » radicalement différente qui se produit toujours en nous, même si elle passe souvent inaperçue : la présence vivante de l’Esprit de Dieu qui nous travaille de l’intérieur de notre être. Une présence qui reste presque toujours cachée par beaucoup d’autres qui occupent notre temps et notre attention. Une présence qui reste comme réprimée et occultée sous d’autres impressions et préoccupations qui s’emparent de notre cœur. Il nous semble presque toujours que ce qui est grand et gratuit doit toujours être quelque chose de rare, mais lorsqu’il s’agit de Dieu, ce n’est pas le cas. Il y a eu dans certains secteurs du christianisme une tendance à considérer cette présence vivante de l’Esprit comme quelque chose plutôt réservé à des personnes choisies et spéciales. Une expérience propre à des croyants privilégiés.

Rahner nous a rappelé que l’Esprit de Dieu est toujours vivant dans le cœur de l’être humain parce que l’Esprit est simplement la communication de Dieu lui-même dans le plus intime de notre existence. Cet Esprit de Dieu nous est communiqué et offert même là où apparemment rien ne se passe. Là où la vie est acceptée et la lourde obligation de chaque jour accomplie avec simplicité. L’Esprit de Dieu continue de travailler de manière silencieuse dans le cœur des gens ordinaires et simples, contrastant avec l’orgueil et les prétentions de ceux qui se sentent en possession de l’Esprit.

La fête de la Pentecôte est une invitation à rechercher cette présence de l’Esprit de Dieu en chacun de nous, non pas pour la présenter comme un trophée que nous possédons face à d’autres qui n’ont pas été choisis, mais pour accueillir ce Dieu qui est à la source de toute vie, aussi petite et pauvre qu’elle puisse nous paraître. L’Esprit de Dieu appartient à tout le monde, car l’immense Amour de Dieu ne peut oublier aucune larme, aucun gémissement, aucun désir jaillissant du cœur de ses fils et de ses filles.
 

José Antonio Pagola Traducteur: Carlos Orduna

Rubrique du site: 
Les actualitésCommentaires des lectures dominicales
Ajouter un commentaire