Vous êtes ici

Des prophètes au Fils de Dieu

Catherine RABOUAN
Prophètes
Les prophètes Daniel, Jérémie, Isaïe et Moïse - Église Notre-Dame-la-Grande de Poitiers © Codex @ Wikimedia Commons (CC BY-NC-SA 3.0)


Dimanche 13 décembre 2020 – 3e dimanche de l’Avent – Is 61, 1-2a.10-11 ; Jn 1, 6-8.19-28

L’Esprit du Seigneur inonde et habite ceux qu’il choisit pour révéler aux hommes la justice et la miséricorde infinie de Dieu. Par Lui et en Lui, ils tressaillent de joie et exultent, malgré les épreuves et les passions à vivre et à traverser avec Lui. Leur humanité est comme transfigurée par la présence en eux de l’Esprit.

En ce sens, les Écritures établissent un lien très fort et une véritable continuité entre Isaïe, Jean le Baptiste et Jésus. Leur identité d’hommes est totalement investie par le souffle de l’Esprit, pour témoigner de l’alliance entre Dieu et les hommes et pour agir en son nom.  

Isaïe, prophète de l’Éternel, affirme son identité et sa fonction reçues de Dieu. « L’Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction, Il m’a envoyé annoncer la bonne nouvelle aux humbles, guérir ceux qui ont le cœur brisé, proclamer aux captifs leur délivrance, aux prisonniers leur libération. »

Jean, dernier prophète, celui qui annonce Jésus, affirme lui aussi être envoyé par Dieu, « comme témoin pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui. Il n’était pas la Lumière, mais il devait rendre témoignage à la Lumière ». Par sa prédication et par ses actes, il étonne, pose question à son entourage. On lui demande : « Qui es-tu ? » Il affirme n’être ni le Messie, ni Élie, mais « la voix qui crie dans le désert : redressez le chemin du Seigneur comme l’a dit le prophète Isaïe » (Is. 40, 3) et annonce à propos de Jésus : « Moi, je baptise dans l’eau. Au milieu de vous, se tient celui que vous ne connaissez pas ; il vient après moi et je ne suis même pas digne de dénouer la lanière de sa sandale. »

Jésus, nous dit Luc (4, 16-21), suivant la coutume le jour du sabbat, entra dans la synagogue de Nazareth : « Il se leva pour faire la lecture. On lui donna le livre du prophète Isaïe et en le déroulant, il trouva le passage où il était écrit : "L’Esprit du Seigneur est sur moi… " » En lisant publiquement ce texte, Jésus l’actualise et s’approprie, indirectement l’identité et la mission affirmées par Isaïe.

Jésus, dans les évangiles synoptiques, n’utilise pas le « je » pour définir qui il est, ni le sens de ce qu’il fait, mais à plusieurs reprises, il pose les questions suivantes aux disciples : « Pour vous qui suis-je ? » « Qui suis-je aux dires des hommes ? » (Marc 8,27 – Mt 16,13-20 – Lc 9,18-21). Dans les trois passages, c’est Pierre qui répond avec force : « Tu es le Christ », « le Messie de Dieu », « le Fils du Dieu vivant ».

Jésus reprend les termes de la mission du prophète Isaïe, quand il dit aux envoyés de Jean-Baptiste : « Allez rapporter à Jean ce que vous avez vu et entendu : les aveugles retrouvent la vue, les boiteux marchent droit, les lépreux sont purifiés et les sourds entendent, les morts ressuscitent, la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres » (Lc 7, 22).

À la suite d’Isaïe, de Jean Baptiste, l’Esprit du Seigneur est en plénitude en Jésus, car ses paroles et ses actes ne font qu’un. C’est à travers son humanité tout entière, traversée par le souffle de Dieu, et jusqu’à sa mort sur la croix que se révèle, bien au-delà des prophètes, sa filiation divine.

« N’éteignez pas l’Esprit… mais discernez la valeur de toute chose. » 

Croyons, comme témoins et acteurs que nous sommes avec le Christ, que « le Seigneur Dieu fera germer la justice et la louange devant toutes les nations ». « Il est fidèle, Celui qui vous appelle : tout cela, IL le fera. »


Catherine Rabouan

Rubrique du site: 
Les actualitésCommentaires des lectures dominicales
Ajouter un commentaire