Vous êtes ici

Chaque dimanche

José Antonio PAGOLA
messe
Messe. © Marie et Didier PHOTOWEHRLI @ Creative Commons (CC BY-SA 2.0)


Dimanche 14 juin 2020 – Fête du Saint Sacrement – Jn 6, 51-58

Pour célébrer l’Eucharistie dominicale, il ne suffit pas de suivre les normes prescrites ou de prononcer les paroles obligatoires. Il ne suffit pas non plus de chanter, de se signer ou de se donner la paix au moment indiqué. Il est très facile d’assister à la messe sans rien célébrer dans son cœur ; d’entendre les lectures correspondantes sans écouter la voix de Dieu ; de recevoir pieusement la communion sans communier au Christ ; de nous donner la paix sans nous réconcilier avec personne. Comment vivre la messe dominicale comme une expérience qui renouvelle et renforce notre foi ?

Pour commencer, nous devons écouter attentivement et avec joie la Parole de Dieu, et concrètement l’Évangile de Jésus. Pendant la semaine, nous avons regardé la télévision, écouté la radio et lu la presse. Nous sommes étourdis par toute sorte de messages, de voix, de nouvelles, d’informations et de publicité. Nous avons besoin d’entendre une voix différente qui nous guérisse de l’intérieur.

C’est un répit que d’entendre les paroles directes et simples de Jésus. Elles apportent la vérité dans nos vies. Elles nous libèrent des tromperies, des peurs et de l’égoïsme qui nous font tant de mal. Elles nous apprennent à vivre avec plus de simplicité et de dignité, avec plus de sens et d’espoir. C’est une chance de pouvoir faire le chemin de la vie guidés chaque dimanche par la lumière de l’Évangile.

La prière eucharistique est le moment central. Nous ne pouvons pas être distraits. Nous « élevons nos cœurs » pour rendre grâce à Dieu. Il est bon, juste et nécessaire de remercier Dieu pour la vie, pour la création tout entière et pour le don qu’est Jésus Christ. La vie n’est pas seulement travail, effort et agitation. C’est aussi célébration, action de grâce et louange à Dieu. Il est bon de se réunir tous les dimanches pour ressentir la vie comme un don et pour rendre grâce au Créateur.

La communion avec le Christ est décisive. C’est le moment d’accueillir Jésus dans notre vie pour l’expérimenter en nous, pour nous identifier à lui et pour nous laisser travailler, consoler et fortifier par son Esprit. Nous ne vivons pas tout cela enfermés dans notre petit monde. Nous chantons ensemble le Notre Père, nous sentant frères et sœurs de tous. Nous lui demandons que personne ne manque de pain ou de pardon. Nous nous donnons la paix et nous la recherchons pour tous.
 

José Antonio Pagola
Traducteur : Carlos Orduna

Rubrique du site: 
Les actualitésCommentaires des lectures dominicales
Ajouter un commentaire