Vous êtes ici

Accueillir la vie

Onglets principaux

José Antonio PAGOLA
Pentecôte
Pentecôte © geralt @ Pixabay- Domaine public


Dimanche 5 juin 2022 – Pentecôte – Jn 14, 15-16.23b-26

Parler du « Saint-Esprit », c’est parler de ce que nous pouvons expérimenter de Dieu en nous. L’« Esprit » est Dieu à l’œuvre dans nos vies : la force, la lumière, le souffle, la paix, le réconfort, le feu que nous pouvons expérimenter en nous et dont l’origine ultime se trouve en Dieu, source de toute vie. Cette action de Dieu en nous se déroule presque toujours de manière discrète, tranquille et silencieuse ; le croyant lui-même ne ressent qu’une présence presque imperceptible. Parfois, cependant, nous sommes envahis par la certitude, la joie débordante et la confiance totale : Dieu existe, il nous aime, tout est possible, même la vie éternelle.

Le signe le plus évident de l’action de l’Esprit est la vie. Dieu est là où la vie s’éveille et grandit, où elle se communique et se répand. L’Esprit Saint est toujours « celui qui donne la vie » : il dilate le cœur, il ressuscite ce qui est mort en nous, il réveille ce qui est endormi, il met en mouvement ce qui est resté bloqué. De Dieu, nous recevons toujours une « nouvelle énergie pour la vie » (Jürgen Moltmann).

L’action créatrice de Dieu ne se limite pas aux « expériences intimes de l’âme ». Elle atteint toutes les couches de la personne. Elle éveille nos sens, elle vivifie le corps et ravive notre capacité d’aimer. En bref, l’Esprit amène la personne à vivre tout différemment : à partir d’une vérité plus profonde, d’une plus grande confiance, d’un amour plus désintéressé.

Pour beaucoup, l’expérience fondamentale est l’amour de Dieu, et ils le disent en une phrase simple : « Dieu m’aime ». Cette expérience leur rend leur dignité indestructible, leur donne la force de se relever d’une humiliation ou d’un découragement, les aide à trouver le meilleur d’eux-mêmes. D’autres ne prononcent pas le mot « Dieu », mais font l’expérience d’une « confiance fondamentale » qui leur fait aimer la vie malgré tout, affronter les problèmes avec courage, rechercher toujours ce qui est bon pour tous.

Personne ne vit en étant privé de l’Esprit de Dieu. Il est en chacun de nous, nous attirant vers la vie. Nous accueillons le « Saint-Esprit » lorsque nous accueillons la vie. C’est l’un des messages les plus fondamentaux de la fête chrétienne de la Pentecôte.

José Antonio Pagola
Traducteur : Carlos Orduna

Rubrique du site: 
Les actualitésCommentaires des lectures dominicales
Ajouter un commentaire