Vous êtes ici

Réflexion sur le partage du pain et du vin en mémoire de Jésus

Michel BOUVARD

Les repas partagés rythment la vie des hommes, en particulier lorsqu’ils sont l’occasion de célébrer les événements heureux ou malheureux de la vie, naissance, mariage, obsèques, guérison, succès aux examens, etc. En ces occasions le simple besoin vital de manger devient proprement humain par la parole, le partage et souvent les rites qui l’accompagnent. Entourés de ceux que nous aimons, et parfois au-delà, ces haltes nécessaires tissent les liens entre nous et donnent du sens à nos vies.

Or nous constatons que l’Évangile est lui aussi imprégné de scènes de rencontres et de repas. Nous y découvrons que non seulement Jésus se laisse volontiers inviter à la table de ses contemporains, mais il n’hésite pas aussi à prendre l’initiative de s’inviter à la table des hommes et des femmes qu’il rencontre. Ainsi le premier signe de l’Évangile de Jean, le repas de Cana (Jean 2), donne son sens à tout l’Évangile et à la présence de Jésus parmi nous : le Christ n’est pas seulement l’envoyé de Dieu, il vient célébrer une alliance d’amour, il épouse l’humanité. Le repas de Cana inaugure le repas de ses noces avec nous.

Rubrique du site: 
Le temps des baptisé-e-s avec Monique HÉBRARD et Michel BOUVARD
Mot-clefs: 
eucharistie
Commentaires
bouyer Yves

je viens de terminer de lire le dernier livre de J. Moingt d'où mon intêret pour ce document recherche

MARYVONNE

Très intéressée par les textes que je reçois aujourd'hui alors que je suis moi-même en méditation sur les textes de la passion, je vous envoie ce que j'ai écrit pour ma petite fille de 18 ans qui chemine un peu seule sur les chemins de la foi. J'ai pensé, par ces écrits rendre plus vivants la compréhension de l'évangile. Elle a apprécié, peut-être vous aussi.
Voir par ailleurs le document que je viens d'envoyer "J'Y étais" !
Maryvonne

Balzac34

Excellente initiative.
Les chrétiens sont extrêmement timides. Ils sont tellement habitués à la soumission !
Il m'arrive très souvent de dire à mes amis : qu'est-ce qui vous empêche de créer vous-même un groupe de partage, partage de la parole, partage du pain, comme Jésus y a invité ses disciples ? N'attendez pas une autorisation !
Votre initiative va être un puissant encouragement et surtout va leur donner des outils pour recréer, réinventer selon les lieux, les gens les évènements, les besoins... N'est-ce pas ainsi que de vrais communautés naitront et ce sera alors à elles de déterminer de quoi et de qui elles ont besoin.
Félicitations.
Je@n

Ajouter un commentaire