Vous êtes ici

Justice et paix, deux mots pour dire le cardinal Etchegaray…

Véronique BEAULIEU
Présentation au Temple.http://www.orleans.catholique.fr/vivre-sa-foi/fetes-et-temps-liturgiques/presentation

Justice et paix, voilà deux mots qui vont bien au cardinal Etchegaray, au-delà de cette commission dont il a été responsable pendant longtemps.

Celui qui disait « avancer comme un âne » a sillonné la planète pour des missions de paix. Rencontres de l’extrême : avec Saddam Hussein, auprès de Fidel Castro, en plein cœur de la Chine communiste, ou encore au Rwanda en plein génocide.

Le Tche comme on pouvait l’appeler en off, familièrement, avait ce talent de la rencontre avec les plus grands comme avec les plus petits. Sa porte était largement ouverte à tous et on se sentait accueilli, tel qu’on était. Jamais dans sa bouche une parole blessante... Il connaissait l’humanité, et l’aimait ainsi.

Un homme fidèle à son Église, gardant comme axe dans sa vie le concile Vatican II auquel il a participé. Il était tout jeune prêtre, mettant déjà à cette époque les personnes en relation. C’était son talent, sa parole était fiable, il entendait les critiques que l’on pouvait formuler sur l’Église mais jamais ne nous jugeait ni ne condamnait cette dernière. Il en était, c’est tout. Et il avait tout donné pour elle à cause même du Christ.

Il fut autant aimé et apprécié à Marseille qu’à Rome. Il était d’une grande spontanéité, ne fuyait pas le peuple, il en était et avait gardé cette simplicité du partage. On le savait aussi très généreux.

Depuis de longues années déjà il priait avec le cantique de Syméon... proche de l’icône de ce zélé serviteur de Dieu, car oui il a vu ici-bas les merveilles de Dieu pour son peuple. Désormais il le contemple mais n’oubliez pas, nous avons « au ciel » notre diplomate globetrotteur. Sollicitons-le ! Notre monde en a besoin !

Véronique Beaulieu
 

Rubrique du site: 
Les actualités
Ajouter un commentaire