Vous êtes ici

Une intention de prière universelle dite comme un cri

Alain & Aline WEIDERT
Croix marionnette

Voici, en partage, une prière écrite le jour même des révélations de l’affaire Jean Vanier (22/02/2020). Elle a été formulée non sans remous et incompréhensions dans l’assemblée (!) lors de la prière universelle de la messe de la paroisse de Vézelay le samedi soir.
 

La nouvelle du jour dans La Croix est sidérante. Une bombe de plus. La déflagration est énorme. Jean Vanier, fondateur de l’Arche, grande figure catholique, était aussi un prédateur sexuel, lui que tout le monde prenait pour un saint. Nous découvrons tout un système de pensée chrétienne perverse, en lien étroit avec le binôme des Père Thomas Philippe et Marie Dominique Philippe, fondateur pour ce dernier des Frères de St Jean, tous deux également criminels sexuels.

Dieu notre Père, si tu existes, explique-nous ce qu’il se passe. Le mal est profond. Pourquoi est-il possible que tant de personnes puissent être manipulées, abusées violées, au nom de Jésus ton Fils et de Marie sa Mère. Car c’est bien de cela dont il s’agit ici. Pourquoi ces emprises religieuses n’en finissent-elles pas d’être révélées ? Comment de telles ascendances, de telles manipulations spirituelles sont-elles possibles, soi-disant pour le salut des âmes ?

Dieu notre Père, d’où viennent ces réflexes systémiques qui permettent de telles perversités et coercitions mystiques, sous couvert de don et de générosité ? Quelle parole nous reste-t-il à dire qui soit encore audible aujourd’hui, qui ne soit pas prise pour de la manipulation et du chantage à l’affectif ? Nous restera-t-il pierre sur pierre de l’Église de ton Fils, au nom duquel nous nous réunissons ?

Dieu notre Père, ne nous dis surtout pas qu’il nous faut humblement nous mettre à genoux, prier, faire pénitence et dire Amen. Ce serait une façon de nous cacher la réalité, ce serait encore jouer la carte du déni dans une soumission qu’il n’est plus supportable d’entendre, encore moins par ceux de l’extérieur. Apprends-nous le discernement christique.

Là où est l’Esprit du Seigneur, nous dit saint Paul, là est la liberté (2 Cor 3, 17).

Dieu notre père, faire ta volonté ce ne peut pas être faire les quatre volontés de ceux qui disent faire Ta volonté en s’en emparant à leur profit. Alors apprends-nous en Église à vivre des contre-pouvoirs !

Dieu Père de Jésus Christ, ouvre notre intelligence à la liberté de Ton Esprit ! Libère nous de tout système de spiritualité perverse, faite d’abnégation et de peur devant Ta Face ! Indique-nous le chemin de la sortie, le chemin de la liberté, quoi qu’il en coûte !


Alain Weidert

Rubrique du site: 
Les actualités
Ajouter un commentaire