Vous êtes ici

De la fabrique du sacré à la révolution eucharistique

Christine TASSET
Moine bénédictin
Moine bénédictin © Capecodprof @ Pixabay - Domaine public


Quelques propos sur le retour à la messe

Moine, marcheur, bénédictin de l’abbaye de Ligugé (Vienne), François Cassingena-Trévedy est spécialiste de liturgie, grand connaisseur des Pères de l’Église, et aussi artiste et poète, tout ensemble érudit, léger. C’est parce qu’il aime et respecte profondément l’Eucharistie qu’il tente un dépoussiérage décoiffant pour en trouver ou retrouver la « dynamite » vertigineuse.

Il nous partage ici une vivifiante, quoique poignante, interrogation en cette période de déconfinement où les messes peuvent de nouveau se dérouler en présence de fidèles : et si la messe masquait trop souvent l'Eucharistie ? « Or l’Eucharistie n’est pas Quelque Chose, pas même la Chose la plus précieuse qui soit au monde : elle est Quelqu’un. Et ce n’est pas tout : elle est Nous, car "Ceci est mon corps" (Mt 26, 26), toujours au péril d’être chosifié, doit être sans cesse équilibré, éclairé par l’affirmation paulinienne : "Or vous êtes, vous, le corps du Christ." (1 Co 12, 27) »

Il y est question du « matérialisme sacramentel » qui plombe notre compréhension, du « consumérisme sacramentel », de la « chosification récurrente et endémique de l’Eucharistie ». Or « rien ne confine la Présence ». « La messe n’est pas une machine rituelle garantie pour "fabriquer" de la Présence réelle. Exerçons-nous à discerner qu’il se passe bel et bien de l’eucharistique dans nos vies, et pas forcément à l’heure ni au lieu de la messe…

Cet article fait souffler un vent de liberté, de libération, dans un langage accessible. Sa lecture est à recommander largement, à diffuser, méditer… sans modération.

Il est bon que cette voix singulière, au parler savoureux, ose poser de vraies questions, sans tabou ni langue de bois. Par exemple : « Une plus grande frugalité ne serait-elle pas de mise, que n’imposerait ni la pénurie grandissante de ministres, ni je ne sais quelle recrudescence de sévérité janséniste, mais la nature même de l’Eucharistie ? »

Il convient de l'écouter avec attention.


Christine Tasset

De la fabrique du sacré à la révolution eucharistique - FRANÇOIS CASSINGENA-TRÉVEDY

Rubrique du site: 
Les actualités
Ajouter un commentaire