Vous êtes ici

Et si… ?

Nathalie

Et si le pape François avait été jusqu’à « libéraliser » l’accès à la communion… Que se passerait-il ?

Tout d’abord, bien évidemment, un tollé général de la part de ceux « qui se cachent jusque derrière la doctrine de l’Église » et qui se scandalisent plus d’une transgression à un principe religieux qu’aux nombreuses transgressions à la charité envers les autres.

Pour les personnes concernées et tous ceux qui dans l’Église souhaitent depuis longtemps que cesse cette exclusion, cela serait une immense joie.

Et pour les autres ? Ceux qui ont quitté l’Église depuis longtemps à cause de cette mise à l’écart, quelle serait leur attitude ?

Sans doute un bon nombre hausserait-il les épaules en pensant « trop tard », ou « ça ne m’intéresse plus ! »

Mais si, d’aventure, l’un d’entre eux se dit : « je vais aller voir si c’est vrai » et qu’il se pointe à une messe où il est bien accueilli et s’il revient le dimanche suivant et ainsi de suite les autres dimanches… peut être en retrouvant l’Église rencontrera-t-il le Christ ? N’est-ce pas la mission à laquelle le pape François et le Christ lui-même nous convient !

Finalement je trouve le bilan plutôt positif !

Nathalie

Ajouter un commentaire