Vous êtes ici

Non aux synodes sans réformes et aux « réformes » sans synodes !

CCBF
Assemblée
Assemblée © ActuaLitté @ Creative Commons (CC BY-SA 2.0)


Communiqué de presse – 15 juillet 2019
 

Conférence Catholique des Baptisé-e-s Francophones
 

Non aux synodes sans réformes et aux « réformes » sans synodes !
 

"La conférence des baptisé-e-s est prête à accompagner toute véritable participation des catholiques aux réformes de l’Eglise à venir !”

La déclaration du président de la Conférence des évêques de France (La Croix, 26 juin 2019) semble indiquer que réparer le lien « entre la hiérarchie catholique et ses fidèles » vaut réforme. Mais une réforme peut-elle ne s’adresser qu’aux 6-7 % de fidèles qui fréquentent encore les paroisses ? 

En France la Conférence des baptisé-e-s redit, avec d’autres, le primat de l’Évangile. Le but ultime du changement ne peut être d’abord de maintenir une hiérarchie ou un fonctionnement.

Pendant ce temps-là, les évêques allemands décident d’entrer dans une démarche synodale où l’on pourra aborder tous les sujets actuellement en débat. Pas de tabou chez nos voisins. De nombreux catholiques, avec la Conférence des baptisé-e-s, soutiennent que l’Église de France gagnerait à de véritables protocoles synodaux, inspirés de l’initiative allemande, sans opacités, dont les conclusions seraient opératoires. Le peuple des baptisés doit redevenir acteur au sein de son Église.

Pour la Conférence des baptisé-e-s la question des crimes sexuels est l’arbre qui cache la forêt des autres abus. Le mal identifié par le pape est clair, c’est le cléricalisme. L’institution, à la fois juge et partie, ne peut le combattre seule. Ainsi, des groupes locaux de la Conférence des baptisé-e-s, ou de leurs proches, mettent déjà en œuvre de Grands Débats dont les conclusions seront accessibles à tous. De cet investissement personnel et collectif fort, il ressort que sans cet exercice collégial du « sens de la foi », l’émergence du « sens de l’Église » évoqué par le pape dans sa Lettre à l’Église allemande du 29 juin dernier, risque de n’être qu’un énième remisage de l’exercice de la mission que tout baptisé a reçue du Christ.

Jusqu’ici, en matière de cléricalisme, la poussière a été mise sous le tapis.

La Conférence des baptisé-e-s dit, par sa dénomination même, quel est son charisme : être un lieu où l’on « confère » et où la parole des baptisés a du poids. C’est la sollicitation de l’ensemble du peuple catholique à un processus de changement qui attestera que ce changement est véritable. La CCBF est prête à l’accompagner.
 

La CCBF

Contact : contact@baptises.fr
Site : https://baptises.fr/

Rubrique du site: 
Les actualités
Ajouter un commentaire