Vous êtes ici

Apprendre à célébrer

Anne SOUPA
Abbaye de Boscodon © CCBF

Apprendre à célébrer

En quel lieu un simple baptisé apprend-il à présider la célébration d’une prière, d’un office, d’une liturgie de la parole ? Nulle part, sauf s’il a la chance de côtoyer des religieux ou des prêtres désireux d’initier des laïcs. Or, si nous autres laïcs savons prier « en secret » et nous adresser à Dieu en ouvrant notre cœur, lorsque cet exercice se fait en public, de façon à rassembler la prière de tous et « faire Église », c’est une toute autre affaire.

Le plus souvent nous sommes embarrassés, gauches, contractés, nous copions les prêtres, alors que le modèle clérical n’est peut-être ni le bon ni le seul pour ce type de célébrations. Bref, nous sommes un peu comme la poule devant un couteau.

Et c’est bien dommage. D’une part, célébrer doit être un acte naturel. Si nous aimons, nous devons apprendre à le dire. D’autre part, c’est un bien propre des croyants, une part de leur patrimoine, et c’est même un devoir. Pour célébrer, pas besoin d’être ordonné. Il faut juste oser. D’autre part, l’urgence est là : devant la raréfaction des messes, et surtout devant le peu d’empressement des catholiques à y aller, grandit le besoin d’un autre type de célébration, plus fraternel, plus en lien avec l’assemblée et la vie quotidienne. En somme, tout est déjà là, et tout est à inventer. Aussi, pour les baptisés « ordinaires », ce moment est un kairos, un moment favorable, une occasion à saisir pour se former. Le besoin est là, et nos forces seraient bien utilisées à tenter d’y répondre.

C’est pourquoi la proposition de l’association Lichora (jeune association créée pour la promotion de l’esprit et de l’œuvre d’André Gouzes) est la bienvenue. Lichora propose un week-end de formation à la liturgie et au chant. Y seront invités le frère Éric de Clermont-Tonnerre (op) et le frère Gilles-Hervé Masson (op) pour la « science de la liturgie », et Béatrice Gaussorgues et Jean-Philippe Fourcade pour le chant. Pour le moment, c’est à Paris. Mais pourquoi ne pas demander à Lichora de venir chez vous ? Alors, regardez vite le détail de la proposition. Et inscrivez-vous !

Anne Soupa
En savoir +

Rubrique du site: 
Les actualités
Ajouter un commentaire