Vous êtes ici

Alerte Covid, citoyens d'abord, citoyens d'accord, chrétiens aussi

CCBF & Comité de la Jupe

Voir la vidéo

 

 

 

Rubrique du site: 
Les actualités
CLAVIER Jacques

CONSTITUTION DOGMATIQUE SUR L'ÉGLISE
LUMEN GENTIUM
10. Le sacerdoce commun
Le sacerdoce commun des fidèles et le sacerdoce ministériel ou hiérarchique, qui ont entre eux une différence essentielle et non seulement de degré, sont cependant ordonnés l’un à l’autre : l’un et l’autre, en effet, chacun selon son mode propre, participent de l’unique sacerdoce du Christ [16]. Celui qui a reçu le sacerdoce ministériel jouit d’un pouvoir sacré pour former et conduire le peuple sacerdotal, pour faire, dans le rôle du Christ, le sacrifice eucharistique et l’offrir à Dieu au nom du peuple tout entier ; les fidèles eux, de par le sacerdoce royal qui est le leur, concourent à l’offrande de l’Eucharistie [17] et exercent leur sacerdoce par la réception des sacrements, la prière et l’action de grâces, le témoignage d’une vie sainte, leur renoncement et leur charité effective.
Rome, à Saint-Pierre, le 21 novembre 1964.
Moi, Paul, évêque de l’Église catholique.
Commentaire :
Si aucun existant humain - à plus forte raison un existant humain mâle -
ne jouit d'un pouvoir sacré,
est-ce que la Parole performative (rhèma en grec) reste performative ?
Si la Parole performative ne reste plus performative : "C'est Lui qui voit !"
Si la Parole performative reste performative : "Est-ce que l'abandon de la jouissance d'un pouvoir sacré accordé à un existant humain, est un problème ?"

MFM

Traduction en 3 mots : défense du cléricalisme.
En une phrase : seuls les "existants humains mâles" (les hommes) peuvent avoir le "pouvoir sacré" d 'agir par la Parole (fonction performative du langage) : Eucharistie, sacrement de réconciliation etc.
Qu'en termes savants ces choses-là sont dites.

Simone Grava-Jouve

Quelqu'un voudrait-il (pourrait-il) m'expliquer ce que signifie le commentaire ci-dessus (Jacques Clavier) : les trois "si" successifs, et le sens global...
En commençant peut-être par m'éclairer sur "existant humain".
D'avance, merci.

Geneviève

frère Jacques,
peux-tu traduire, énoncer clairement, simplement?
merci

Geneviève C

Cette photo n'est pas belle du tout, elle m'évoque des gens qui tirent la couverture à eux et non des frères qui partagent une même foi.

Visiteur

@ Geneviève C
Merci pour cette remarque (qui nous est rarement faite même si nous aussi très souvent ne sommes pas satisfaits de nos choix) et vous n'avez peut-être pas tort. La photo est une instantanée extraite de la vidéo comme vous avez du le remarquer, l'esprit que nous avons recherché étant  plutôt le partage d'une même foi entre frêres (et soeurs) que le "chacun pour soi," du moins en était-ce le sens, la symbolique du pain rompu n'est-elle pas une des allusions les plus proches de la célébraton eucharistique ? c'est donc loupé, le choix dans un pareil cas étant toujours un peu subjectif !  Nous ne sommes pas des professionnels mais cela est-il une excuse, certainement pas. Nous choisissons souvent  les images qui illustrent nos articles dans l'urgence et avec "les moyens du bord". Peut-être auriez vous une autre image à proposer ?
Dans tous les cas n'hésitez pas à nous faire part de vos remarques, c'est comme cela que nous pouvons améliorer nos publications et les rendre plus agréables.
Bien à vous
Jacques JOSEPH Webmaître du site baptises.fr

Ajouter un commentaire