Vous êtes ici

Abus sexuels sur mineurs : la CCBF demande davantage

CCBF
CCBF

Conférence catholique des baptisé-e-s francophones (CCBF)

Communiqué de presse – 25 février 2019

 

Abus sexuels sur mineurs :
la Conférence des baptisé-e-s
demande davantage
.

Au lendemain du sommet de Rome sur les abus sexuels sur mineurs, la Conférence des baptisé-e-s partage la déception des victimes. Invoquer Satan et d’obscurs sacrifices d’enfants dont on ne voit pas trop comment ils auraient le moindre sens en régime chrétien montre l’écart grandissant entre un parterre de calottes rouges et les millions de chrétiens qui découvrent non seulement les crimes, mais l’incurie avec laquelle ils ont été traités.

Elle déclare sa pleine solidarité avec ces victimes qui sont nos enfants, nos frères, nos proches, comme avec ceux des clercs et religieux dont la conduite est sur ce plan irréprochable. 

Elle redit que ces abus appellent une autre manière de procéder et de penser. Il est temps d’affronter le réel : tant que l’institution cléricale, aujourd’hui déconsidérée dans son expertise et ses capacités d’agir, sera seule maître à bord, l’Église tout entière restera suspecte et pourrait connaître de nouvelles dérives.

Afin d’assurer le bien des enfants comme de tous les abusés, elle demande la création dans chaque diocèse d’un comité de lutte contre la pédo-criminalité, totalement indépendant du clergé, lieu d’investigation et d’écoute de tous les acteurs potentiels de ces questions.

Au-delà de cette disposition, elle considère qu’un profond travail de renouveau anthropologique et spirituel sur les questions de sexualité doit être mené sur la base la plus large possible. 

La Conférence des baptisés rappelle enfin que la justice civile est la meilleure garante de la sauvegarde de la sécurité et de l’intégrité des enfants.


Les porte-paroles de la Conférence des baptisés
Contact : contact@baptises.fr

Rubrique du site: 
Les actualités
Ajouter un commentaire