Aller au contenu principal
La CCBF informe la presse sur ses actions, son opinion sur les événements...
Image

La CCBF rend publiques les contributions de baptisés qu’elle a reçues, afférentes à la démarche synodale de l’Église catholique. Elle appelle évêques, théologiens et l’ensemble des catholiques à prendre la mesure de la crise et à entreprendre un aggiornam

11 juin 2022

Le 6e Rendez-vous du 11 juin 2022 de la Conférence des baptisé.e.s est entièrement dédié au compte-rendu de la participation des baptisés à la démarche synodale en cours, impulsée par le pape François. La CCBF rend publique, en toute transparence, une première synthèse des très nombreuses contributions qu’elle a reçues. Quelques expériences

La Conférence des baptisé.e.s (CCBF) soutient le Chemin synodal allemand et s’insurge contre le contenu de la lettre de 74 évêques qui essaient de contrer le pape François et d’enrayer la démarche synodale

25 avril 2022

Un petit groupe de 74 évêques et cardinaux ne saurait enrayer le processus du Chemin synodal allemand en évoquant un risque de schisme qu’il ferait courir à l’Eglise. Avec une très grande partie du corps ecclésial et des responsables de l’Eglise catholique, la CCBF pense que le Chemin allemand est le précurseur courageux et vivifiant de cet autre chemin synodal qu’est le synode mondial des évêques sur la synodalité : elle veillera à ce que le « sensus fidei » exprimé par les baptisés soit réellement pris en compte

Pour la Conférence des Baptisés, de nouvelles façons de faire communauté d’Église sont à inventer à la ville et à la campagne

21 mars 2022

Lors de son 5ème Rendez-vous du 19 mars 2022, la Conférence des baptisé.e.s prend acte du désir de nombreux baptisés de former des communautés chrétiennes accueillantes et célébrantes dans ces si nombreux territoires et lieux laissés en déshérence à la ville et à la campagne. Elle se mobilise pour les soutenir, et pour encourager l’émergence de telles communautés là où elles manquent, ici et maintenant. Il est temps de rendre visible et active la biodiversité chrétienne, riche de sens, puissant gage d’avenir et de cohésion sociale : chaque chrétien est aussi un citoyen

Guerre en Ukraine : soyons solidaires et refusons le mensonge !

3 mars 2022

La Conférence des baptisé.e.s apporte tout son soutien aux Ukrainiens. Elle appelle tous les Français, baptisés ou non, à être accueillants et solidaires des Ukrainiens dans ces heures tragiques pour l’Europe et pour le monde. Elle demande avec force le retour à la paix et à la démocratie, sans annexion, sans soumission, sans élimination des dirigeants et des élites de ce pays

La CCBF amplifie la première étape de la démarche synodale de l’Église en facilitant concrètement la participation de tous, en lien avec les baptisés du monde, et approfondit le rapport entre sacralité et pouvoir

13 décembre 2021

Lors de son 4e Rendez-vous du 11 décembre 2021 sur le thème « Pas de synode sans tous les baptisés du monde : vers une nouvelle gouvernance de l’Eglise », la CCBF amplifie la contribution qu’elle a initiée dans son réseau à la démarche synodale en travaillant concrètement à dénouer la parole des baptisés de France avec tous les baptisés du monde. La situation de nombreuses Églises demande que ce synode soit particulièrement attentif aux préconisations des commissions d’enquêtes nationales dont la CIASE en France. L'Église est à la peine et doit impérativement sortir de la souveraineté sur les consciences et sur les corps

La CCBF sera la vigie exigeante de la mise en œuvre des recommandations du rapport de la CIASE simultanément à la mise en route d’une authentique démarche synodale en France

11 octobre 2021

Les abus sexuels dans l’Église et le Synode des évêques sur la synodalité sont radicalement liés dans l’Église universelle : les crimes doivent être combattus « en disant non, de façon catégorique à toute forme de cléricalisme » (Lettre du pape François au peuple de Dieu 20 août 2018). Les baptisé.e.s attendent des changements de fond à la hauteur des enjeux. En France la CCBF sera la vigie exigeante de la mise en œuvre des recommandations du rapport de la Commission Indépendante sur les Abus Sexuels dans l’Église (CIASE) et de la mise en route de dispositions nouvelles pour une authentique démarche synodale

La Conférence des baptisé.e.s observe qu’à la veille de la sortie du rapport de la CIASE, les évêques ne disent rien des transformations indispensables en Église

4 octobre 2021

La CCBF forme le vœu qu’à la lecture du rapport de la CIASE, la CEF, dans l’esprit du synode à venir, engage les transformations dont l’Eglise a besoin et qu’elle fasse bon accueil aux recommandations de cette commission. La CCBF observe que nombreux sont les évêques et les clercs de l’Eglise qui se préoccupent d’abord de l’onde de choc que provoquera le 5 octobre le rapport de la CIASE chez les catholiques. Le choc devrait, en effet, être violent, mais d’abord pour les autorités, les clercs et laïcs qui ont fermé les yeux, voire crié au complot

Pour que l’Église catholique sorte de ses dysfonctionnements structurels, la Conférence Catholique des Baptisés francophones (CCBF) appelle les baptisés à s’impliquer dans d’indispensables transformations

31 mai 2021

Lors du Rendez-vous du 29 mai 2021 la CCBF, avec l’ensemble de ses adhérents et de ses sympathisants, appelle les baptisés à exercer pleinement leurs responsabilités dans l’Eglise, peuple de disciples, à travailler à sa transformation et à contribuer, par leurs charismes, leur ouverture et leurs prises de parole, à son attractivité comme communauté vivante qui fasse sens dans le monde tel qu’il est

Pour la Conférence des baptisé.e.s (CCBF), la Conférence des évêques de France (CEF) fait un pas en avant bienvenu qui permettra enfin, avec l’ensemble des baptisé-e-s, d’engager les transformations nécessaires de l’Église de France

30 mars 2021

Dans leur lettre aux catholiques du 25/3/21 sur la lutte contre la pédophilie, les évêques de France se recon- naissent des responsabilités. La CCBF salue cette avancée quasi historique de la CEF, attendue depuis si long- temps. C’est un premier pas qui permet d’engager les transformations nécessaires de l’Église de France, no- tamment la lutte contre le cléricalisme voulue par le pape François : la CCBF exprime le souhait que tous les baptisés y participent

La CCBF propose à la CEF de nouveaux principes d’action pour sortir de la crise systémique profonde qui touche l’Eglise catholique de France

30 janvier 2021

Pour surmonter la crise systémique profonde de l’Eglise catholique en France et ses conséquences dévastatrices pour la population, la CCBF invite les évêques de France à assumer leurs responsabilités et à impliquer tous les baptisé.e.s pour sortir de cette impasse. Il s’agit d’analyser la crise, ses manifestations et ses racines. Telle est la 1e étape du chemin de sortie de crise que la CCBF propose

Apprendre à célébrer ensemble partout en France : un défi heureux pour les baptisé.e.s que la CCBF a décidé d’accompagner

5 décembre 2020

La Conférence des baptisé.e.s et ses amis, rassemblés lors de son premier « Rendez-vous » du 5 décembre sur le thème « Confinement, célébration(s), communauté(s) », constatent que de nouvelles attentes en matière de célébration se font jour dans le sillage des confinements de la pandémie de COVID 19 et demandent de nouvelles réponses. Tout cela invite à repenser les habitudes, à réinvestir la multiplicité des possibles. En tenant la primauté du sens, apprendre à célébrer est un des services qu’un catholicisme d’adultes responsables devrait proposer. La CCBF entend relever ce défi : redonner l’envie et le goût de célébrer... en commun

La Conférence des baptisé.e.s tient à rendre honneur aux évêques qui ont cherché par leurs prises de parole à sauver la place de l’Eglise dans la cité pendant cette période de pandémie

23 novembre 2020

La Conférence des baptisé.e.s tient à rendre honneur aux évêques qui ont exprimé leur respect des décisions de l’Etat en matière de culte, par temps de pandémie, et ont été jusqu’à formuler clairement leur désaccord avec ceux qui revendiquent un traitement dérogatoire. La Conférence des baptisé.e.s appelle les catholiques et les évêques encore silencieux à rejoindre cette position qui sauve l’avenir de l’Eglise dans la cité

La CCBF demande à la CEF (Conférence des évêques de France) d’associer dès maintenant tous les catholiques de France à la préparation du Synode des évêques sur la synodalité appelé par le pape François pour 2022

27 septembre 2020

A la suite des Assises du réseau des baptisé.e.s « L’Eglise en crise face à son temps : défaite ou défi ?», la CCBF prend acte de l’accroissement considérable de ceux qui partagent son approche et qui veulent que l’Eglise se renouvelle. Cela exige de profondes transformations internes et une ferme volonté de les inscrire dans les actes. Le premier signe fort et public à poser : pourvoir à des instances paritaires et expressives de l’ensemble des baptisé.e.s. C’est pourquoi la CCBF demande à la CEF d’engager dès aujourd’hui le dialogue avec les catholiques de France, dans toute leur diversité, pour négocier un accord de méthode (calendrier, définition des objectifs, organisation) et pour dégager une représentativité solide (composition de la délégation française qui participera aux travaux préparatoires et se rendra à Rome pour ce Synode)

La Conférence des Baptisé-e-s désapprouve la demande de la Conférence des évêques de France d’ouverture anticipée des lieux de culte catholiques

27 avril 2020

A la suite de la décision du Président Macron de fixer au 11 Mai le début d’un dé-confinement progressif, la Conférence des évêques de France demande à bénéficier dès cette date d’autorisations de rassemblement, arguant d’activités cultuelles et connexes à caractère d’urgence. En quoi ne saurait-elle attendre la date de l’autorisation pour tous les cultes et la mise en place préalable des déconfinements les plus urgents ?

Épidémie de coronavirus

18 mars 2020

La Conférence des baptisé-e-s (CCBF) appelle chacun-e à manifester fraternité et solidarité sous toutes les formes possibles permises par le confinement. La CCBF appelle à lutter activement par toutes les voies télématiques disponibles contre la solitude liée au confinement, à porter attention aux personnes en grandes difficultés et aux oubliés de la fracture numérique et ainsi à redonner corps et sens à une humanité fraternelle et solidaire. La CCBF salue le discours du Président de la République qui interpelle au-delà des consignes de confinement physique visant à l’éradication de l’épidémie sévère de coronavirus

L’exhortation apostolique du pape François “Chère Amazonie”

17 février 2020

La CCBF prend acte de l’encouragement que contient cette exhortation apostolique pour les catholiques. Elle les invite à être inventifs en matière de ministères, de célébrations et de rites, dans la conformité au génie du christianisme, afin qu’ils se sentent totalement responsables de l’annonce de l’Évangile, sans attendre une approbation de la hiérarchie

Pâques après la fin du confinement ?

30 mars 0202

La Conférence des Baptisé-e-s propose à l’Eglise de reculer la date de la célébration de Pâques après la fin du confinement. Le confinement, nécessaire à la lutte contre la pandémie de coronavirus, redonne sens au carême qui prépare la célébration de Pâques. La Conférence des Baptisé-e-s propose à l’Eglise d’en reculer la date après le confinement pour dire et célébrer tous ensemble notre reconnaissance envers les soignants et tous ceux qui assurent la continuité de la vie économique et sociale

Abus sexuels dans l’Église : la Conférence des baptisé-e-s demande la constitution d’une commission indépendante d’indemnisation des victimes

10 mars 0202

La Conférence des baptisé-e-s (CCBF) salue la récente décision de la Conférence des évêques de France (CEF) de surseoir à son projet d’indemnisation forfaitaire des victimes d’abus sexuels dans l’Église, inac- ceptable car opérant une dissolution de la responsabilité de quelques-uns dans le corps ecclésial tout en- tier. La Conférence des baptisé-e-s réaffirme qu’il n’y a qu’une solution juste : attendre les conclusions de la commission Sauvé, et instituer une commission d’indemnisation indépendante