Vous êtes ici

Les assises du réseau de la Conférence (5-6 oct. 2019)

CCBF
Vue de l'assemblée. © CCBF

Les Assises du réseau de la Conférence et l'Assemblée Générale de la CCBF se sont déroulées à Issy-les-Moulineaux, les 5 et 6 octobre. Plus de 200 participant étaient présents, venant de nombreuses régions de France, du Nord au Sud, de l'Est à l'Ouest, et aussi de Belgique, de Suisse.

Une " Église liquide" était le fil conducteur de la journée du 5 octobre. L'assemblée Générale s'est tenue le 6 octobre . Au cours de celle-ci, une partie du CA a été renouvellée.

Vous trouverez ci-après le déroulement de ces deux journées, un compte-rendu partiel est déjà disponible ci-dessous en attendant les textes définitifs en cours de rédaction. En plus des textes, les vidéos réalisées sont visibles dont celle de la conférence de Gabriel Ringlet : l'art de célébrer.

Bonne lecture


Quelle église demain? Les initiatives en Église liquide

Chris Delepierre et Anne-Sophie Hourdeaux


L’art de célébrer :

Gabriel RINGLET

Voir les vidéos de la conférence.


Contribuer à la réforme de l’Église - organiser de grands débats locaux



Assemblée Générale

  • Résolutions
  • Éléction du nouveau CA

Célébration

  • Déroulement
  • Prédication
Mot-clefs: 
assises-2019
Commentaires
Visiteur

De retour chez nous, mon esprit est encore tourné vers ces Assises de la CCBF 2019, plein de ces belles rencontres, de ces émotions partagées, ces paroles de liberté, ces questionnements qui aident à changer de regard. Les Assises se font, chaque année, de plus en plus fondatrices d’une communauté qui aspire à changer de cap, qui veut vivre ensemble l’inouï de l’Evangile et qui, pour cela, prend conscience qu’elle doit se débarrasser peu à peu de ses conditionnements et de ses peurs, partageant ainsi avec l’insecte l’inconfort et la douleur de se débarrasser de ses vieux vêtements de chrysalide pour enfin libérer les ailes de sa foi.
Ce week-end a été marqué par le lancement de la campagne de désobéissance civile du mouvement Extinction Rebellion (XR) face aux pouvoirs politiques, financiers et économiques sur la question des changements climatiques et de leurs conséquences pour le vivant sur la terre. Le programme est annoncé sur leur site (https://extinctionrebellion.fr/index.html) avec pour première action samedi 5 octobre le blocage d’un lieu emblématique dans 60 grandes villes dans le monde. A Paris ça a été le centre commercial Italie 2, investi par des activistes de XR de façon non violente.
Aujourd’hui a eu lieu, de 17 à 21 heures, la « Cérémonie d’ouverture de la rébellion internationale d’octobre » au Parc de la Villette à Paris. Je vous invite à aller voir sur FB les vidéos mises en ligne de cette cérémonie d’ouverture : https://www.facebook.com/xrfrance/?tn-str=k*F
C’est frappant, ça fait tellement résonance avec ce que nous a dit Gabriel Ringlet sur la célébration et les rituels. Ce qu’on voit dans cette vidéo est plein de symboles et de rites partagés entre ces jeunes qui ouvrent de façon solennelle et ritualisée cette campagne : référence aux éléments de la nature, au vent (le souffle), textes lus à plusieurs, costumes de toutes sortes, passages de clowns, temps du deuil ritualisé, présence de pleureuses, cérémonie du feu qui ritualise l’amour et la rage, chants, importance de l’art, de la beauté qui symbolise la nécessité de créer des voies alternatives. Une cérémonie préparée, ouverte à tous, où le rituel est là pour faire communauté et se préparer aux actions à mener tout au long de cette semaine. Il y a là une vraie dimension spirituelle au sens employé par Ringlet.
Ces jeunes ont ouvert leur campagne de rébellion de façon complètement ritualisée et bon enfant. On voit que ça a pour eux a une importance vitale : construire leur rébellion de façon non-violente mais déterminée pour sauver ce qu’il est encore possible de sauver de leur avenir et de celui des générations à venir.
Daniel Tasset – 6 octobre 2019
 

Ajouter un commentaire