Vous êtes ici

Saint Sidoine
Époque :
VIIe siècle

Saint Sidoine, appelé aussi saint Saëns dans les pays celtiques, porte un nom dérivé de la ville de Sidon en Phénicie. D'origine irlandaise, il est vendu comme esclave aux moines de Jumièges après avoir été capturé par des corsaires. Ces moines de Jumièges sous la direction de saint Philibert, abbé de ce monastère situé sur les bords de la Seine entre le Havre et Rouen, avaient l'habitude de racheter les captifs dans les ports anglais.
Sidoine devient moine bénédictin. L'évêque de Saint-Ouen l'encourage à fonder un autre monastère dans une autre localité de Seine Maritime, à Saint-Saëns. Il y meurt en 685.

Suzanne Maurice