Vous êtes ici

Saint Jean l'Évangéliste

Saint Jean l'Évangéliste
Époque :
1er siècle

Jean et son frère Jacques, pêcheurs en Galilée comme leur père Zébédée, avaient d'abord suivi Jean-Baptiste, avant de devenir les disciples du Christ, pour qui le jeune Jean conçut un amour dévorant.
Le garçon était vif. Jésus le surnomma « Fils du tonnerre » : ne souhaita-t-il pas que s'abatte le feu du ciel sur les Samaritains inhospitaliers ? Jean fut en tout cas le témoin privilégié de toutes les grandes occasions : la Transfiguration, l'agonie à Gethsémani ; au Calvaire Jésus lui confia sa mère ; il fut le premier au tombeau que Madeleine avait trouvé vide, le premier aussi à reconnaître le Christ ressuscité sur un rivage de Galilée.
« Le disciple que Jésus aimait » mourut très âgé à Ephèse. On dit qu'il a employé les dernières années de sa vie à rédiger le quatrième évangile, pressé de toute part pour la réalisation de ce projet pour lequel il s'était montré réticent. Le jeune homme vif était devenu un vieillard doux qui répétait autour de lui sans se lasser le message du Christ : « Mes petits-enfants, aimez-vous les uns les autres comme le Christ vous a aimés. »

Anne Castéran