Vous êtes ici

Saint Benoît-Joseph Labre

Saint Benoît-Joseph Labre
Époque :
1748-1783

Pèlerin mendiant, il ne vivra que par Dieu. Né à Amettes, dans le diocèse de Boulogne, il est fils d'un laboureur qui a quinze enfants. Benoît Labre passe son enfance dans les champs. Á dix-neuf ans, il se présente successivement dans de nombreux monastères. Il est refusé ! L'abbé de la Grande Trappe de Sept Fons commente ces échecs en lui disant « Dieu vous veut ailleurs ». « L'ailleurs » pour Benoît Labre sera une errance incessante. Il va de sanctuairsanctuaire parcourant une partie de l'Europe. En sept ans, 30 000 km, il vit de la mendicité et dort n'importe où. Il se fixe à Rome. Le Mercredi 1783, il meurt sur les marches d'une église. « Le saint est mort !» Des miracles se succèdent sur son tombeau. Son culte est précoce. Il est le saint patron des sans domicile fixe, des pauvres et des exclus.

Suzane Maurice