Vous êtes ici

Saint Antoine de Padoue

Saint Antoine de Padoue
Époque :
XIIIe s

Fernando Martins de Bulhoës, connu sous le nom de saint Antoine de Padoue, est né en 1195 à Lisbonne dans une famille noble et militaire. Entré jeune chez les ermites de Saint Augustin, il fait de bonnes études et est ordonné prêtre au monastère de Saint Croix de Coïmbre, important centre de vie religieuse. Il devient par la suite frère Antoine de l'ordre des franciscains.

François d'Assise l'envoie prêcher et enseigner la théologie à Bologne puis dans la sud de la France où il convertit de nombreux cathares. Il est appelé le « marteau des hérétiques ». Grégoire IX qui l'admire lui confère le titre de « Trésor vivant de la Bible ». En 1227, à la mort de saint François, il devient ministre provincial en Italie du Nord. En 1230, il est conseiller du pape. Il meurt d'épuisement à Padoue, le 13 juin 1231.

Il est canonisé dès l'année suivante grâce à de nombreuses guérisons. Son culte se répand au XV et XVIe siècles. Il est le patron du Portugal. Il est aussi le patron des marins, des naufragés et des prisonniers. À partir du XVIIe siècle, il est invoqué pour retrouver les objets perdus : un voleur, qui aurait dérobé au saint ses commentaires des psaumes, les lui aurait finalement restitués.

Suzanne Maurice