Vous êtes ici

Les récits de célébrations dominicales ...

Claude BESSON
Jacques Joseph

« Ce qui vient en premier, c’est la mise en route des chrétiens eux-mêmes… La présence de personnes significatives au sein d’une communauté est première – théologiquement parlant – par rapport à l’exercice d’une fonction… Derrière cette nécessité (de faire face à l’absence de prêtres) se devine une poussée de la vérité même du Royaume de Dieu parmi les hommes. » Édouard Pousset, Jésuite – 1985

Cette citation illustre magnifiquement les premiers récits ou expériences qui nous sont parvenus de quelques communautés rurales en réponse à notre appel avec les Fiches Dominicales et le CMR (Chrétien en Monde Rural) « Pourquoi célébrer des célébrations dominicales de la Parole. »

Oui, ce chemin est possible, nous le vivons :

Nous aimons, en tant que laïcs, nous retrouver pour prier le dimanche, si un prêtre ne peut venir, et surtout, signifier une présence, sonner les cloches, et laisser l'église ouverte. Il faut y croire, il faut s'y préparer, il faut s'y engager. » (Témoignage de laïcs)

Si certains prêtres préfèrent qu’il n’y ait qu’une messe dans un seul lieu, l’expérience montre que la majorité des personnes ne se déplacent pas :

« Cette question de communautés qui n’ont plus de célébrations en proximité devient préoccupante. Et de nombreux lieux ont déjà vu mourir les communautés où il n’y avait plus de célébrations… » (un curé)

« Il est facile aussi de constater que moins on se rassemble, moins on a envie de se rassembler. Nous croyons que le rassemblement dominical est vital pour que nos communautés puissent vivre. » (le Curé et le Conseil de Paroisse)

Ces quelques extraits de récits montrent avec force que c’est possible et que le rassemblement dominical est vital pour que les communautés chrétiennes continuent de vivre.

Retrouvez l’intégralité de ces récits, envoyez-nous les vôtres. Les expériences partagées nous enrichissent tous et peuvent mettre en route bien des chrétiens. Nous sommes prêts à vous aider. Il faut y croire, il faut s'y préparer, il faut s'y engager. C’est l’avenir de nombreuses communautés chrétiennes qui est en jeu.

Claude BESSON

(Contact : bessoncl@numericable.fr)

Ajouter un commentaire