Vous êtes ici

« Bon Livre » 2019 n° 1. Gabriel Ringlet, La grâce des jours uniques. Éloge de la célébration

Monique HÉBRARD
La grâce des jours uniques

Prix littéraire de la Conférence : « Bon Livre » n°3, 2019

Cette « Note de lecture » vous invite à vous procurer l’ouvrage, à le lire, afin de pouvoir voter pour le livre de votre choix, parmi les « bons livres » proposés par la Conférence.

Gabriel Ringlet, La grâce des jours uniques. Éloge de la célébration
Éditions Albin Michel – août 2018 – 240 pages – 18,00 €

Ce livre, comme tous les autres de cet auteur, manifeste bien la riche personnalité de Gabriel Ringlet, prêtre, théologien, poète, avant tout homme libre et profondément humain qui ne s’est jamais laissé enfermer dans une attitude cléricale.
Avec son livre Ceci est mon corps, journal d’un dénuement, il avait bouleversé tous les lecteurs par son accompagnement durant huit mois d’une amie très chère qui se mourait d’un cancer, avec un mélange rare d’affection humaine et d’ouverture sur l’Éternité, avec en point d’orgue cette eucharistie célébrée sur son lit d’hôpital.
C’est ce même Ringlet que l’on retrouve dans La grâce des jours uniques.
Les « jours uniques », ce sont ces jours de la Semaine Sainte, mais ce sont aussi les grands évènements de la vie, la naissance et la mort. Pour ces « jours uniques », Gabriel Ringlet invente des célébrations qui témoignent que la fidélité aux fondements du christianisme n’exclut pas la créativité dans les paroles, les gestes, les symboles, la musique, les signes divers. Une large partie du livre restitue les célébrations de la Semaine sainte telle qu’elles ont été vécues avec une petite communauté, dans son ermitage en Belgique. Mais l’auteur évoque aussi des célébrations pour un nouveau-né, pour un mariage ou auprès des mourants. Ces dernières sont particulièrement bouleversantes et vraies car le prêtre pratique l’accompagnement en soins palliatifs.
Certes, le lecteur pourra s’inspirer de ces célébrations vraiment uniques, mais tous seront touchés par leur poésie et leur sens spirituel. Gabriel Ringlet travaille depuis longtemps sur les rites car il sait que, croyants ou non, les hommes ont besoin de rites pour célébrer les grands moments de la vie, d’une façon qui « parle » à tous nos contemporains. C’est la vie – dans toute sa splendeur de mystère – que ces pages célèbrent.


Monique Hébrard

Rubrique du site: 
Les actualitésLivres du mois de l'année (2019)
Ajouter un commentaire