Vous êtes ici

Un schisme dans l'Eglise ?

Nathalie
incaelo.wordpress.com/tag/bishop-gerhard-muller/

C'est en tout cas la crainte du cardinal allemand Gerhard Ludwig Müller qui a confié ses grandes inquiétudes au journal italien Il Corriere della Sera du 26 novembre, comme nous le relate La Croix.

Si l’on regarde un peu son attitude et ses écrits depuis le début des deux synodes sur la famille, il semble qu’il n’ait pas vraiment favorisé la « paix des ménages »…

Dans l’article du magazine La voix de Dieu, un petit résumé de son dernier livre montre un certain nombre de sujets où il tranche clairement et sans ambiguïté pour le statu quo. (https://magazinelavoixdedieu.wordpress.com/2017/09/26/nouveau-site-catholique/)

Voici quelques affirmations du cardinal Müller qu’on retrouve :

– une décentralisation de l’Église catholique conduirait à ruiner son universalité et sa cohésion (p. 103) ;

– une synodalité excessive risque de transformer l’Église en une simple institution humaine (p. 104) ;

– placer le sensus fidei des croyants en parallèle avec le Magistère conduit à remplacer la doctrine par des idées subjectives (p. 105) ;

– le célibat sacerdotal doit être maintenu et il ne saurait être question d’envisager d’ordonner des femmes (p. 119) ;

– les mots du pape François « Qui suis-je pour juger ? » ne doivent pas être compris comme un appel à abandonner tout jugement. Le pape et les évêques ont à dire clairement ce qui est vrai et ce qui est faux (pp. 128-129) ;

– les catholiques n’ont aucune raison de célébrer le 31 octobre 1517 (la Réforme protestante) puisqu’elle a brisé la communion de l’Église d’Occident (p. 156) ;

– les divorcés-remariés ne peuvent pas avoir accès à la communion (p. 211) ;

– la miséricorde ne peut pas conduire à relativiser les commandements de Dieu (p. 272) ;

– l’enfer (damnation éternelle) et le purgatoire sont des réalités qui ne sauraient être remises en question (pp. 271, 273).

Pour lire tout l’article, voici le lien :

https://magazinelavoixdedieu.wordpress.com/2016/12/04/le-cardinal-muller-sexprime-dans-son-livre/

Cet antagonisme existe depuis longtemps. Déjà lors du concile Vatican II, ces deux courants s’affrontaient… Je vous propose de redécouvrir le livre de Christine Pedotti La bataille du Vatican (éd. Plon, 2012) que l’on dévore comme un roman, mais qui est parfaitement renseigné et éminemment instructif !
 

Nathalie

Rubrique du site: 
Les actualités
Commentaires
Romain

"Esprits pervertis, vous savez reconnaître les signes de la terre et du ciel et le temps présent, comment ne savez-vous pas le reconnaître ?" (Lc XIII, 56, mais on peut également citer Mt XVI, 2-3).
Gerhard Ludwig Müller possède apparemment la Vérité, tout comme, par exemple, Jean-Paul II (cf. son motu proprio "Ad tuendam fidem"). Le problème, pour tous les deux, c'est que, d'après les Evangiles, hormis Dieu, seuls les diables connaissent la Vérité...
Mais peu importe : Jésus, notre modèle, s'est-il arrêté à ce que pensait le Grand Prêtre démonétisé de Jérusalem ou les rabbins d'Israël ?

Visiteur

Purgatoire, enfer ? 
Instant présent et éternité ?
Je crois à la vie éternelle sans savoir ce qu'elle est
Je sais, je sens que je vis à chaque instant 
A celui-ci qui pass ... e
Mais j'ai été prévenu, je ne sais ni le jour ni l'heure
Où je serai cueilli à mon dernier instant
Et si c'était ce dernier instant qui ouvre l'enfer ou le paradis ?
Et si la Miséricorde divine était l'instant d'après ?
Un bref purgatoire ... brûlant et éclairant ?
 

Ajouter un commentaire