Vous êtes ici

Mgr Barbarin invite !

Philippe BARBARIN
Lettre aux catholiques séparés, divorcés ou divorcés remariés
Diocèse Lyon (impression écran)

 

Lettre aux catholiques séparés, divorcés ou divorcés remariés

L’invitation de Mgr Barbarin concerne plus particulièrement le diocèse de Lyon, certes, mais cela nous concerne tous, puisque c’est une manifestation officielle d’une des voix de l’Église de France. L’an passé à pareille époque, c’était Mgr Lebrun qui envoyait sa lettre et rassemblait 600 personnes à la cathédrale de Rouen ; au début du printemps 2017, c’était Mgr Brunin qui écrivait pour son diocèse du Havre…

La lettre de Mgr Barbarin, adressée aux catholiques séparés, divorcés ou divorcés remariés, doit concerner tout d’abord les communautés et leur pasteurs, car comment une personne qui s’est sentie un peu (ou beaucoup) marginalisée, exclue de certains services, non autorisée à recevoir les sacrements, pourrait-elle se sentir pleinement intégrée si la communauté à laquelle elle appartient ne lui ouvre pas grand les bras ! Amoris laetitia, c’est bien l’appel à la conversion de tous, pasteur, communauté.

Alors, que devez-vous faire ?

Bien entendu, si vous êtes sur le diocèse, ou pas loin, je vous engage à venir manifester (oh ! le vilain terme !) votre joie de voir Amoris laetitia atterrir officiellement et à écouter et faire connaitre les propositions relayées par les témoignages. Si vous êtes à l’autre bout de la France, je mettrais évidement un compte rendu de cette soirée avec les cinq témoignages de nos amis et la vision du cardinal sur Amoris laetitia. Mais le plus important est d’en parler, à temps et à contre-temps ! Et je compte sur chacun de vous.

Nathalie Mignonat
https://synodequotidien.wordpress.com/2017/09/01/1-septembre-2017/

 

Lettre de Mgr Barbarin

Chers Amis,

L’histoire de Dieu avec l’humanité, c’est l’histoire d’un serviteur qui vient nous laver les pieds. C’est une alliance dont on peut relire les détails dans les Écritures : le Christ serviteur, l’Église servante à son image, la merveilleuse figure de Marie, « servante du Seigneur »… Et cette histoire continue avec nous !

En tant qu’évêque de ce diocèse, je veux et je dois être votre serviteur. Avec toute la famille diocésaine, nous devons prendre soin de tous, et spécialement de ceux dont la vie a été marquée par une rupture, une souffrance. Et si vous-mêmes vous êtes sentis jugés, rejetés ou exclus par un membre de notre Église en raison de votre situation matrimoniale, je vous demande pardon, car aucune de ces attitudes ne reflète le cœur du Serviteur.

Depuis qu’il est notre Pape, François a demandé que personne ne soit laissé sur le bord du chemin. Déjà, Benoît XVI avait dit : « Dans l’Église, on a besoin de tout le monde ! » Nous devons avancer ensemble, en nous encourageant les uns les autres, heureux de l’attention maternelle que l’Église porte à chacun de ses enfants. Oui, cette attitude aide à changer progressivement les regards, à les tourner toujours plus vers le Christ et à voir ce qu’il faut faire pour cheminer vers la source de l’Évangile.

Si cette lettre vous arrive entre les mains, c’est parce que vous êtes désireux de poursuivre votre dialogue intime avec le Christ, d’avancer sur votre chemin avec Lui et de participer à la vie de l’Église, et ce, quelle que soit votre histoire conjugale : séparés ou divorcés, fidèles à votre première alliance ou engagés dans une nouvelle union. Comme tous les disciples du Christ, vous entendez l’appel à la conversion, et vous savez qu’il est pour aujourd’hui.

Pour que soit concrètement mis en œuvre l’enseignement du pape François dans Amoris laetitia, je vous propose un temps de rencontre, dimanche 15 octobre à 17h30, à la Primatiale Saint Jean-Baptiste.

Je donnerai un commentaire du chapitre 8 de l’Exhortation apostolique « Accueillir, discerner et intégrer la fragilité ». Puis nous entendrons plusieurs témoignages issus de différentes paroisses ayant mis en œuvre ces orientations. Ce sera l’occasion de prier ensemble l’office des Vêpres, puis de partager un moment convivial à l’issue de la célébration.

Je vous suis reconnaissant de répondre à cette invitation, spécialement si vous vous sentez exclus, jugés ou blessés, et de faire signe à d’autres personnes qui pourraient trouver du réconfort dans cette rencontre sous le regard de Dieu.

Aujourd’hui, je veux rendre grâce pour chacune de vos vies, pour tout l’amour qui s’y trouve. Je vous bénirai au nom du Seigneur ; nous aurons le regard fixé sur Lui et vers tout ce chemin qu’il nous reste à parcourir. Nous sommes sûrs qu’Il nous veut « pèlerins », quelle que soit la difficulté de la route ou des sentiers que nous avons déjà empruntés.

Peut-être ne vous sentez-vous pas prêts à venir à cette première rencontre… En ce cas, vous pouvez vous unir à nous par la prière. Soyez certains de la mienne pour chacun de vous !

Philippe Barbarin, Archevêque de Lyon

Informations et inscription garderie : 04 78 81 48 98 / famille@lyon.catholique.fr

 

Version téléchargeable
Liste des documentsTaille
Icône PDF diocese_lyon_lettre-divorces-remaries-separes.pdf522.19 Ko
Rubrique du site: 
L’accueil des divorcés-remariés
Ajouter un commentaire