Vous êtes ici

Si l’Église vous donne un peu le blues…

Anne SOUPA
Le chant des frères (De Tamié à Tibhirine)

 

Dures semaines pour les catholiques. Pour nous tous, fidèles abasourdis, prêtres ou religieux (ses) pris dans la suspicion générale, évêques, autant ceux qui voudraient réformer l’institution que ceux qui n’en veulent à aucun prix, ces semaines sont éprouvantes. Tout le monde souffre et le blues n’est pas loin... S’est ajouté à cela, hier, l’annonce du suicide d’un jeune prêtre de Rouen qui avait beaucoup d’amis et dont la mort questionne et terrifie.

Sur la crise de l’Église, vous êtes nombreux à nous écrire. Comme à La Croix, dans son dossier de ces jours-ci. D’ailleurs, parmi les témoignages publiés, j’ai relevé au moins 5 ou 6 personnes de la CCBF. Dans ses boîtes mail, les courriers abondent… Il y a tellement de baptisés qui sont en mal d’être entendus ! Ce qu’ils avaient à dire, ils l’ont dit et redit des fois et des fois, en privé, en public, dans des synodes, et « personne n’a entendu ». Alors, depuis la Lettre du pape, ils suggèrent, ils s’imaginent aux commandes. Cela touche, cette vitalité, cette ténacité, cette capacité aussi à voir ce que les responsables peinent à voir… Un seul exemple, le dernier billet de René Poujol, sur le ton « on vous l’avait bien dit, mais cela ne sert à rien… ». (http://www.renepoujol.fr/deuxieme-epitre-aux-eveques-de-france/ )

Mais ces considérations ne nous rassasient pas. Elles ont beau nous paraître justifiées, dessiner un avenir possible pour l’Église, elles restent assez techniques. Le cœur continue à demander sa part. Qu’est-ce qui lui rendra son allant, qu’est-ce qui le comblera ? Qu’est-ce qui embellira, réconfortera, ou plutôt éclairera notre paysage de croyants ? Ou pour le dire autrement, au nom de quoi ou de qui donnons-nous notre avis, écrivons-nous des longues missives, signons-nous des pétitions, ou répondons-nous à la presse qui nous demande notre avis ? Au nom de notre amour de l’Église ? Au nom du Christ ? Au nom de la Bonne Nouvelle qui ne cesse pas de nous atteindre ? Oui, bien sûr. Ceci peut se dire sur le mode « de l’objet auquel on croit », un peu comme on reformulerait son Credo. Peut-être certains ont-ils fait ainsi, dans leur for intérieur. Cela peut se faire aussi en regardant vivre nos frères et nos sœurs, en leur donnant notre confiance et en recueillant la leur. D’autres sont peut-être allés voir un ami, ou un cercle d’amis, et ils en ont parlé ensemble. D’autres encore ont partagé avec les membres de leur communauté, s’ils en ont une, ou bien ils ont prié, davantage que d’autres jours. Ou peut-être sont-ils allés voir les bons moines ou moniales de leur région, et ils se sont glissés au dernier banc pour écouter l’office.

Pou ma part, je viens juste vous raconter comment m’est revenu le réconfort. J’avais une soupe et une compote à faire et, comme souvent à ces moments-là, j’aime mettre de la musique. Quel CD est venu ? Celui, déjà assez ancien, des moines cisterciens de Tamié. Vous savez, ceux qui ont fourni les chants du film sur les moines de Tibbhirine. On appelle leurs chants des « tropaires », c’est-à-dire des chants qui mêlent aux refrains et versets traditionnels une « stance » qui permet de dialoguer avec l’assemblée, par exemple. (Peut-être est-ce cette forme intérieure de dialogue qui m’a parlé ?) Vous en connaissez certainement certains, qui sont de toute beauté : « Joyeuse est la Terre », « L’amour vainqueur », « Tu nous as faits pour toi, Seigneur »… Eh bien, entre carottes et prunes rouges, j’ai écouté, du mieux que j’ai pu… Et je me suis laissé consoler, sans très bien savoir comment ni pourquoi… La mécanique repartait, c’est tout.

Maintenant, à vous la parole ! Si vous pensez qu’un petit bavardage sur le réconfort que nous pouvons nous donner en ces semaines de tourmentes n’est pas inutile, alors, ne vous en privez pas. Faisons-nous du bien, mettons un peu de baume sur nos cœurs. Dites-nous ce qui vous a fait du bien, à vous.
 

Anne Soupa

Rubrique du site: 
Les actualités
Commentaires
O MARTIN

Anne Soupa, il est nécessaire de dire que c'est d'abord l'institution cléricale qui est en cause et non "l'Eglise". Il convient d'être très net dans le diagnostic au moment ou le haut-clergé tente une diversion scandaleuse en appelant les baptisés à la prière et à la pénitence. Il faut donc répéter que le crime est clérical et que la responsabilité en incombe au haut-clergé. C'est l'ensemble de la technostructure cléricale qui est en cause. c'est un système de pensée qu'il faut abattre. C'est un système de fonctionnement qu'il faut renverser.

Monique B

Anne,bonjour! Ton message arrive à point et il me fait du bien !

Voilà...J'écrivais sur le forum Pèlerin proposé par un ami....

Il y a de nombreuses rubriques...Au début septembre,un lecteur-Jean Gauci-a présenté ton texte (trouvé où ?) :" Pour éviter le naufrage "....
Alors ! un débat musclé a commencé !....(et il n'est pas fini !!)

J'ai laissé dire...Certaines interventions étaient positives et encourageantes...
Mais l'un des intervenants démolit le texte ...."Me Soupa est en dehors du sujet...c'est confus....elle mélange
tout...ne fait pas oeuvre de vérité ...."

Là, j'ai bondi ! et j'ai eu cette réponse :" Me Soupa n'est pas la parole d'Evangile ! "

J'avais déjà eu cette réponse il y a quelques mois....à laquelle j'ai répondu : " Me Soupa a sa parole de femme,de bibliste et de baptisée..."

Il y a un certain lecteur qui répond au "doux nom de Toto le Hirsute " !! et qui délire complètement sur ce forum dans de longs discours "tordus" !.....

Fort heureusement ,Jean Gauci ,voit les choses avec un autre regard et donne des commentaires d'une grande qualité .Et cela fait du bien !

Je dois dire que ces débats m'ont bouleversée....Je n'écris plus .

Je me demandais si une voix, autre que la mienne ,aurait eu sa place au milieu de ce déluge de paroles ...
.

Un coup d'oeil sur le forum en dirait beaucoup plus .........

Bonne idée ,Anne ,d'écouter les moines de Tamié !

" Le Cantique des créatures ...Bénissez le Seigneur ! "

et de retrouver Fr.Didier....dand l'Art floral liturgique !

Merci Anne et à samedi .
Monique.

Monique B

Anne ,bonjour .
Ton message arrive à point et il me fait du bien !

Voilà . J'écrivais sur le forum Pèlerin proposé par un ami...Il y a de nombreuses rubriques...
Au début septembre ,un lecteur -Jean Gauci -a proposé ton texte (trouvé où ?) :
"Pour éviter le naufrage "

Alors ...un débat musclé a commencé !! (et il n'est pas fini ! )

J'ai laissé dire. Certaines interventions étaient positives et encourageantes....mais l'un des intervenants
a démoli le texte :
"Me Soupa est en dehors du sujet...elle mélange tout...ne fait pas oeuvre de vérité.......'

Là ,j'ai bondi ! j'ai eu comme réponse :"Me Soupa n'est pas la parole d'Evangile !"

(réponse que j'avais déjà eu ....et à laquelle j'ai répondu :
"Me Soupa a sa parole de femme,de bibliste et de baptisée ."

Et il ya un certain lecteur qui répond au "doux nom (!) de Toto le Hirsute " et qui délire complètement sur ce forum dans de longs commentaires "tordus".....
Un coup d'oeil sur le forum ......en dirait plus !............

Je dois dire que j'ai été assez bouleversée par ce débat ....Je n'écris plus .

Je me demandais si une voix ,autre que la mienne ,aurait sa place sur dans ce déluge de paroles....??

Bonne idée , Anne, d'écouter les moines de Tamié ! :

"Le Cantique des Créatures...Bénissez le Seigneur !"

et de retrouver Fr.Didier ...dans l'Art floral liturgique !!!
Les fleurs parlent au coeur et invitent à la Prière .

Merci Anne et à samedi !
Monique.

Jeanlavoue

De retrouver simplement, après ce temps de vacances tourmenté, autour du Poème évangélique, l’un de mes petits groupes informels assez étanche aux cadres institutionnels : nul n’a mentionné le moindre élément de crise que traverse cette institution... Mais tous se sont réjouis de la chance de la « bonne terre » qu’ils étaient les uns pour les autres... Et nous avons partagé un bon repas en nous racontant les belles rencontres de l’été...

Ajouter un commentaire