Vous êtes ici

« Bon Livre » 2018 n°4, Harry Roselmack – Éric Mestrallet, Espérance Banlieues

Daniel GUFFLET

Prix littéraire de la Conférence : « Bon Livre » n°4, 2018

Cette « Note de lecture » vous invite à vous procurer l’ouvrage, à le lire, afin de pouvoir voter pour le livre de votre choix, parmi les douze « bons livres » proposés par la Conférence.

Harry Roselmack – Éric Mestrallet, Espérance Banlieues
Éditions du Rocher – avril 2015 – 192 pages– 16,90 €

Harry Roselmack, journaliste curieux mais bienveillant, dialogue sans arrière-pensée avec Éric Mestrallet qui fut en 2011 l’initiateur d’un nouveau modèle d’école au sein de « quartiers sensibles ». Le livre est bien construit et facile à lire mais c’est l’expérience innovante dont il rend compte qui est intéressante.
L’objectif clairement affiché : aider les jeunes et leurs familles, le plus souvent d’origine étrangère, vivant dans des cités, à trouver leur place dans la société française. Transmettre à chaque enfant les bases de la vie commune aussi bien que les connaissances nécessaires pour être bien dans sa peau et plus tard, trouver un emploi. Le livre expose la première expérience, en vraie grandeur, d’une école primaire et d’un collège réunis à Montfermeil en banlieue parisienne (93).

Plusieurs principes d’organisation de l’école, mais aussi la pédagogie mise en œuvre et les règles de discipline ont été empruntées aux expériences anciennes du scoutisme, des collèges britanniques, de la méthode Montessori. Le livre évoque avec réalisme et simplicité la plupart des questions qui conditionnent la réussite du projet : les programmes (calcul, français, histoire), la tenue des élèves comme des professeurs, le recrutement et la disponibilité des enseignants, les budgets (sans ressources publiques), l’engagement des familles, l’évaluation (non des qualités des professeurs mais de la progression des élèves)...
En 2018 huit écoles fonctionnent en France selon ce modèle et quinze autres sont en cours de création dans le cadre de la Fédération Espérances Banlieues. On n’est pas surpris d’apprendre que ces initiatives rencontrent des oppositions au sein de l’Éducation Nationale. Ici et là, des rumeurs font état de liens possibles entre certaines de ces écoles et des mouvements d’extrême droite. Le ministère de l’Éducation nationale y répond en annonçant un renforcement des contrôles sur toutes les écoles hors contrat, celles-ci comme les autres ! 

Malgré ces réserves (à surveiller), voilà des expériences qui sortent de la grisaille trop souvent observée au sein de notre système éducatif. Elles méritent certainement d’être connues, suivies par ceux qui en sont proches et éventuellement soutenues.
 

Daniel Gufflet

Rubrique du site: 
Livres du mois de l’année (2018),
Ajouter un commentaire