Vous êtes ici

« Bon Livre » 2017 n°1, novembre 2016. Jean-Pierre Brice Olivier, Au-delà de l’amour, la miséricorde

Tellou

Prix littéraire de la Conférence : « Bon Livre » 2017 n°1, novembre 2016

Cette « Note de lecture » vous invite à vous procurer l’ouvrage, à le lire, afin de pouvoir voter pour le livre de votre choix, parmi les douze « bons livres » proposés par la Conférence.

Jean-Pierre Brice Olivier, Au-delà de l’amour, la miséricorde

Éditions du Cerf – mai 2016 – 128 pages – 10 €

Voici un bijou de lecture. Un petit livre tout simple, pas épais et qui ne paie pas de mine : on ne peut pas vraiment dire que l’éditeur ait fait de gros efforts en matière de graphisme pour la couverture ! Mais les pages recèlent un trésor de sensibilité ; le genre qui vous fait lire une phrase, poser le livre et méditer cette phrase parce qu'elle a frappé juste.

Après un autre petit bijou (Oser la chair – Méditations sur l’incarnation), Jean-Pierre Brice Olivier aborde ici la miséricorde. Sa manière de la présenter est limpide et en même temps empreinte d’une très grande et très belle spiritualité.

Citations bibliques à l’appui, l’auteur fait très bien la différence entre le pardon qui va porter sur les actes et la miséricorde qui, elle, regarde et prend l’homme dans son ensemble, sa vie, pour ce qu’il est.

Jean Pierre Brice Olivier nous fait part finalement de ce dialogue entre l’homme et Dieu, un Dieu « Je Suis » qui a pris la condition humaine et se trouve donc à même de comprendre et d’accueillir toutes ses fêlures, ses faillites, ses faiblesse ; et dans un autre temps, de les porter ailleurs, de les transcender pour qu’elles ne soient pas assimilées à l’homme faillible. Et de ce mouvement, mû par l’Amour divin, l’homme peut retrouver sa dignité et dire aussi « Je suis ».

L’ouvrage ne se limite pas à ce qui aurait pu être une glose de plus sur la miséricorde. En cette année où nous avons tous pu méditer là-dessus, nous en avons parfois lu et relu. Mais l’intérêt aussi de l’ouvrage est de nous conduire sur les pas du Bienheureux Jean-Joseph Lataste, donné en exemple, pour nous montrer comment, nous aussi, nous pouvons regarder le monde avec un cœur miséricordieux et poser des actes empreints de cette miséricorde. Ce n’est pas de la pitié, ce n’est pas de la compassion. C’est de l’amour et de la dignité rendue. C’est le désir de Dieu de retrouver l’Homme.

 

Tellou

(www.tellou.com)

Rubrique du site: 
Livres du mois de l’année (2017)
Ajouter un commentaire